23 janvier 2008

Heath Ledger

Heath Ledger est mort. Et merde. Trop jeune, à un an de l'âge mythiques des rock stars comme l'a justement remarqué ma frangine. Vingt-huit ans. Et merde.
Posté par God_Schizo à 16:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 janvier 2008

Point morte

rédigé le 14 janvier 2008 Les efforts de la journée anéantis en trois sanglots et huit larmes. Toujours aussi vide enfin de compte. Toujours la coquille qui cherche à se remplir, inlassablement, sans y parvenir. J'ai tous les symptômes, depuis longtemps, comme bien d'autres. Mais je ne veux pas que l'on uniformise ma pensée, je ne souhaite pas atteindre le bonheur dans ce monde-là : c'est impossible anyway. Tout, dans mon environnement, est agencé dans ce but. Et pourtant. Je ne suis toujours pas morte, c'est sans doute bon signe.... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 16:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 janvier 2008

Conseil

Si je finis par vous faire plus de mal que de bien pensez à vous éloigner de moi.
Posté par God_Schizo à 18:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 janvier 2008

Dépression

L'émergence de la dépression comme une véritable « épidémie » commence dans les années 1960 et est contemporaine du lancement des premiers médicaments antidépresseurs. Ainsi, lorsque, en 1956, le psychiatre suisse Roland Kuhn découvre les effets antidépressifs de l'imipramine, le laboratoire pharmaceutique Geigy refuse d'abord d'en financer le développement, jugeant le marché de la dépression trop étroit.   Au début des années 1960, désireuse de promouvoir les propriétés antidépressives de l'amitriptyline, la société... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 14:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Froncement de sourcil

J'ignore ce qui est en train de se passer, l'agacement prend ses aises au milieu de mon visage, sans permission il s'installe. Je grelotte et tout le monde s'en fout. Je ne suis pas bien dans moi, là. Black Celebration, un court instant pour sourire, se remplir. Ma coquille semble s'évider de nouveau. Je n'en suis pas encore à râcler le caillou mais bientôt, peut-être, sans doute... Personne n'écoute, les mains sur leurs oreilles imperceptiblement. Je n'ai pas faim mais je mangerai, toujours ce remplissage à sens unique. J'ai envie de... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 20:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Deep River - Utada Hikaru

à River (petite blague facile oui oui mais bon j'aime bien) Lyrics : Ten to ten wo tsunagu you ni Sen wo egaku yubi ga nazoru no wa Watashi no kita michi soretomo ikisaki Sen to sen wo musubu futari Yagate minna umi ni tadoritsuki hitotsu ni naru kara Kowakunai keredo Oh oh ikutsu mono kawa wo nagare Wake mo kikazu ni Ataerareta namae to tomo ni Oh oh subete wo ukeireru nante Shinakute ii yo Watashitachi no itami ga ima tobidatta That's why, That's why, That's why... That's why I chose you Ken... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 00:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 janvier 2008

Renverse ta nuque et observe

Puisque je ne l'ai pas lu en atelier écriture je décide de le poser ici. Tumulte qui imbibe. Crasse, fendiller la coquille de l'urgence. Hors de la vue des vivants, déserter le soi âpre. Appuyer les pupilles contre le ciel assombri, nez au vent. Nuque renversée, fixer le monde sous un autre angle ; c'est si rare qu'émouvant. La tâche qui incombe au ça : dire aux fastes moi ouvrez vos mirettes, signez l'amistice interne. À tâtons s'amenuiser : ne finir que seul, sans voix céphalées. Que les noeuds daignent photogénie, qu'ils se... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 15:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2008

La mort n'est jamais loin

Ce matin, à travers le brouillard, j'ai croisé la mort. Elle n'avait pas de faux, juste un parapluie. Elle avait investi un corps et le tuait très lentement. Cette sans doute jadis jolie jeune blonde se faisait râcler la chair à la petite cuillère. Le froid lui prenait la gorge et ses vêtements légers ne l'en protégeait pas. Son coeur a déjà du fondre, fragile pompe à vie meutrie par cette mort, installée dans un coin de son psychisme. Elle semblait flotter à travers la brume. Trop légère. Bientôt, la mort s'en ira, elleaura achevé... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 16:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 janvier 2008

La rentrée

Retrouvailles avec la marche matinale. Le sol fait splash et moi j'aime bien : l'herbe est trempée c'est moelleux. Je me réveille doucement au fil des enjambées. Je manque de glisser sur le pont et les amas de boue ; la mort n'est jamais loin. Je pense à lui qui dort encore, avec tendresse et jalousie. Je me suis levée pour rien, sinon un discours moralisateur sur l'esprit d'entreprise, l'importance de faire son travail en temps et en heure ainsi que la nécessité de démissionner lorsque l'on se découvre incompétent. Mais je reste zen.... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 13:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2008

Morceaux choisis

Première soirée - Elle était fort déshabillée Et de grands arbres indiscrets Aux vitres jetaient leur feuillée Malinement, tout près, tout près.   Assise sur ma grande chaise, Mi-nue, elle joignait les mains. Sur le plancher frissonnaient d'aise Ses petits pieds si fins, si fins.   - Je regardai, couleur de cire, Un petit rayon buissonnier Papillonner dans son sourire Et sur son sein, - mouche au rosier.   - Je baisai ses fines chevilles. Elle eut un doux rire brutal Qui s'égrenait en... [Lire la suite]
Posté par God_Schizo à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]